Traveling Companions

The younger Bach-Lombardos in 2003, at the almost-top of Mount Bisoke in Rwanda.

One of the gifts of travel is making new friends and then bumping into them again, physically or virtually.  So when I received an email last week saying that a Belgian friend from our year in Rwanda, Patrick Kelders, had just published a book about his humanitarian work in Africa, called Si peu d’humanité (So little humanity), I was instantly transported back seven years.  Patrick, his wife Sophie Dumont, and their sons Nathan and Sebastien, were good travel buddies.  Although we all lived in Kigali and inhabited the even smaller world of l’Ecole Belge de Kigali (where Jordan and Matthew, then 12 and 7, went to school with Nathan and Sebastien, then 6 and 4), we only first met Patrick when climbing Mount Bisoke in the Virungas.  (This climb was a sort of consolation prize for our boys, who didn’t meet the minimum age for gorilla trekking; on our hike, we were close enough to see gorilla poop and even hear a grunt or two.)  Later, both families traveled north again, to the “Belgian Riviera” town of Gisenyi on Lake Kivu.

With Patrick, at the tippy top.

And so I wrote to Patrick « et notre randonne a Bisoke (avec l’affaire du montre “perdu”) et le weekend a Gisenyi avec M. X sont a quelles pages? »  To my surprise, he immediately wrote back: page 147!

« De petits animaux nocturnes traversent la piste et leur ombre démesurée
s’allonge dans le balai du faisceau de lumière. Où vont-ils ? Que
ressentent-ils ? Quelle est leur petite vie ?

Before becoming a famous author, Patrick knew how to entertain the troops waiting, waiting, waiting for lunch!

J’ai rendez-vous à six heures à l’hôtel Muhabura à Ruhengeri avec une autre
famille américaine, Tracy, Bryan et leurs deux garçons, pour l’ascension du
volcan Bisoke. Une heure de solitude et de quiétude pleinement goûtée dans
l’attente d’une journée excitante. Il fait chaud mais pas trop. Déjà le
soleil s’annonce, je quitte la forêt. La piste longe à présent une rivière,
je franchis des ruisselets sur des troncs jetés en travers. Des ombres
erratiques se dessinent çà et là au bord de la piste : des gens déjà.
Voilà le goudron, la route qui relie Kigali à Ruhengeri, plus qu’un quart
d’heure et je serai avec mes amis.

Who is the mysterious Monsieur X?

L’aube se lève brutalement, Ruhengeri est déjà ensoleillé ! A l’hôtel,
retrouvailles très chaleureuses avec des gens chaleureux. Quel plaisir
de partager cette aventure avec eux. Tasse de thé, anecdotes. Cette
famille, dont le père est médecin et la mère professeur de droit dans un collège
du Vermont, réalise un rêve : une année à voyager et découvrir le monde,
‘learning by doing and travelling’. Ils me racontent leur expérience et
l’extraordinaire ouverture sur le monde dont ils ont déjà bénéficié. Les
garçons connaissent déjà bien le français.
»

Traveling companions, Gisenyi, Rwanda 2003

While we can’t make this week’s book signings in greater Brussels, I encourage everyone else to attend.  Venez nombreux à une rencontre-débat qui aura lieu le mardi 11 mai de 13h à 14h  à la librairie Tropismes Galerie des Princes, 11 – Bruxelles  02 512 88 52 et une autre rencontre qui aura lieu à  Namur le mercredi 12 mai de 13 h à 15h à la librairie Agora Rue Emile Cuvelier, 53-55 – 081/22 06 32

Post a Comment

Required fields are marked *
*
*

%d bloggers like this: